Islande …

10 jours pour faire une partie du tour de l’Islande.
En plein mois de novembre, à la recherche, d’aurore boréales.
A l’arrivée, Il a fallu luter contre le vent force 4332293.
Le premier contact avec la route a été épique.

En quelques mots :

Levés à 6 h du matin. Après un bout de trajet en TGV, nous arrivons à Roissy. Entre temps nous apprenons que l’avion aura 45 minutes de retard. Les portes s’ouvrent enfin et nous rentrons dans l’avion. Nous apprenons que si notre vol à du retard, c’est que le temps en Islande était pluvieux et il y avait un gros brouillard en arrivant à Paris. Dont acte. A 12h20 nous décollons enfin !

Trajet sans problème. Les islandais ont plein d’humour, les inscriptions sur l’avion, le sac à vomi etc…

L’arrivée à l’aéroport international de Keflavik est mouvementée ! Grosse pluie et du vent. A tel point qu’ils mettent 5 bonne minutes à mettre en place la passerelle de débarquement.

Nos premiers pas en Islande sont remplis d’étonnement ! La personne qui vient nous chercher pour la voiture de location arrive enfin. En discutant, elle nous apprends que griller un stop ici, c’est 350 euros. Ils ne rigolent pas !

Après quelques péripéties, nous avons enfin notre voiture (une 4*4 et c’était une super idée). EN ROUTE !

La route est compliquée avec ce temps mais ça passe, surtout car c’est une « grosse route ». Nous faisons une pause à Reykjavik pour prendre quelques denrées « au cas où » et nous mangeons un Kebab Viking !

Nous voilà repartis. C’est là que les choses se corsent !!! Les conditions se dégradent :

Nous avons eu un épisode de 40 minutes de route comme je n’avais jamais vu : pluie diluvienne, vent force 1000 (rafales à plus de 100 km/h si ce n’est plus), de nuit forcément, route approximative, brouillard visibilité à 50m au mieux 10m au pire … Et des virages sans panneaux qui les annoncent… Et là, avoir les 4 roues motrices dans ces conditions cataclysmiques, c’est bien !!!

Ce qui est assez surprenant c’est les locaux qui te doublent toute berzingue. Comme quoi ça passe quand tu connais la route !

Bref, nous sommes arrivés dans un ranch d’élevage de chevaux et nous avons un cottage super sympa.

Nous avons commencé par Geysir (étape #2) …

Pour ensuite filer vers Stykkishólmur (étape #3) et continuer à monter plus au nord à Hvammstangi (étape #4) encore pour enfin essayer de voir une aurore … Mais la couverture nuageuse nous en empêche encore.

Le matin en partant de notre igloo …

Nous avons décidé de descendre rapidement vers Vik (étape #6) et ses plages de sable noir puis une escale sur l’île de Vestmann (étape #7) et enfin rentrer sur Reykjavik (étape #8). Nous avons pu y faire 2 « chasse photographiques » : une à la balaine et une à l’aurore et l’avant-veille de notre départ, nous avons pu voir enfin une aurore boréale en pleine mer !

Et une liste à la Prevet pour conclure :

  • 9 jours sur place
  • 1700 km parcourus (oui, en voiture)
  • LE geyser qui fait bloup-bloup-pffffrrrrrrrr
  • 5 sorties en bateau
  • 2 phoques vus lors de notre première excursion en bateau
  • 5 musées
  • 2 baleines Humpback
  • 2 dauphins « white-beaked Dolphins » dont un tout jeune
  • des dizaines de paysages à tomber par terre
  • des plages de sable fin noir
  • 1 balade au pied d’un volcan (on a pas eu le temps de monter)
  • 858 photos (avec l’appareil photo, quelques dizaines en plus avec nos smartphones)
  • des Aurores Boréales !!!

Toutes les photos, c’est par ici …

Notre parcours (cliquez pour plus de détails)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *